Impact de l’ECR sur la « Supply Chain »

L’ECR (Efficient Consumer Response) a vu le jour aux États-Unis dans les années 1980. Ce concept de gestion d’entreprise vise à apporter la meilleure réponse possible au client en temps et en heure. En d’autres termes, il permet de pérenniser les activités de l’entreprise par la mise à disposition quasi continue des produits de l’entreprise en temps voulu, à l’endroit souhaité et au meilleur coût.

Et pour atteindre cet objectif, l’ECR prend en compte tous les aspects stratégiques, les différentes techniques de production, la politique marketing à adopter et ceci sur tous les maillons de la Supply Chain. L’ECR propose ainsi une collaboration poussée entre « industriels » et « grande distribution ».

Les domaines d’intervention de l’ECR

Tel que développé plus haut, L’ECR intervient d’un bout à l’autre de la chaîne logistique.

Approvisionnement

À ce niveau, l’ECR apporte à la Supply Chain des processus de gestion et de management très efficients pour un meilleur contrôle des flux de marchandises. L’objectif ici est d’éviter toute rupture de stock au cours du processus. On peut également combiner plusieurs normes et processus de la Supply Chain Management.

Intégration et technologie de soutien

L’intégration des technologies de soutien est indispensable puisqu’elle favorise l’usage homogène des processus de production. Les points les plus importants sont l’effet d’échelle et l’obtention d’un retour effectif sur investissement.

Prise en compte des besoins de la demande

La gestion des besoins de la clientèle ou des consommateurs assure la cohérence entre les produits et le marché. Pour donc assurer cette liaison entre l’offre et la demande, l’ECR adopte des mesures de gestion de catégories, des habitudes du consommateur, etc.

Quels sont les outils utilisés par l’ECR ?

Dans un contexte de globalisation et d’unicité des marchés, l’ECR a un double objectif :

  • réduire et éviter les ruptures de stock (résultante de la baisse du chiffre d’affaires) ;
  • échanger les informations entre les différents acteurs qui interviennent tout au long de la Supply Chain.

Et pour atteindre ces objectifs, l’ECR a recours aux outils tels que :

  • la gestion assistée et partagée des approvisionnements (GPA ou VMI) ;
  • l’optimisation des coûts des activités (Activity Based Costing) ;
  • les échanges connectés EDI (Internet)
  • les Commandes Assistées par Ordinateur (CAO)
  • la gestion par catégorie de produit (Category Management).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *